VINTAGE 2018-01-15T15:56:50+00:00

VINTAGE

La malle à histoires

L’occasion de fouiller dans les souvenirs. Fixe ou animée, crayonnée ou numérique, artistique ou commerciale, je vous invite à un voyage au coeur de mon histoire d’amour de plus de 30 ans avec l’image.

2003-2011

3D – Alunites

Pendant une dizaine d’années, mon coeur de métier était la 3D. C’était l’emergence d’une technologie qui depuis est devenue courante et presque banale.

Pour bien comprendre cette période, il faut savoir que tout est parti d’une erreur de numéro de téléphone. En effet, Marie Ange (fondatrice d’Alunites), avec qui je travaillais déjà sur des projets différents (CD-ROM interactif institutionnel) me téléphone et, pensant parler à une autre personne, me présente un projet de 3D. Je lui fais remarquer sa confusion, mais elle me demande quand même : « et toi, tu sais faire ça ? » Ayant quelques notions de 3D je lui répond « oui, pourquoi pas ».

Nous avons été prendre le brief ensemble (pour voir là ou nous allions mettre les pieds). Après la réalisation d’un storyboard, que nous avons fait valider, nous nous sommes lancés vers l’inconnu (ou presque) et au-delà. Je me souviens particulièrement des heures de recherches pour faire de la vapeur. Aujourd’hui c’est quelques paramètres à entrer dans le menu de génération de particules, mais en 2003, et avec le peu de connaissance que j’avais de l’outil, c’était du tâtonnement et des heures d’attentes de calculs pour voir si le résultat était satisfaisant.

De nos jours on ne laisse plus le temps aux personnes de s’auto-former, et pourtant c’est surement ce qui m’a permis de perdurer ces 10 années. Mais la technologie est exigeante, très exigeante, trop pour moi d’ailleurs. Elle va tellement vite qu’il faut justement ne jamais arrêter la formation pour rester compétitif. L’autre solution c’est de se spécialiser dans un domaine. La 3D est devenu tellement complexe qu’aujourd’hui on ne peut plus qu’être spécialisé soit dans la modélisation, soit le texturage, soit l’animation, soit les effets spéciaux, etc. Pour vous donner un ordre d’idée, tous les film que j’ai réalisé durant cette période était fait, de A à Z dans mon atelier. Réalisation du Storyboard, puis je récupérait des fichier 3D de CAO (pour avoir la base juste du produit) que je nettoyais et retravaillais afin pour l’image de synthèse, création de toutes les textures et effet, mise en place des scènes et éclairages, animation, calcul (sur nos vieux PC pendant des nuits entières), montage, prost-production,… ha si il y a une chose que je ne faisais pas : le son. Une fois tout ça terminé, je faisais l’exportation dans les formats video nécessaire et je gravais le master.
Alors quand je dis tout seul, c’est quand même malhonnête de ma part, car Alunites et les filles (Marie-ange, et après Claire, Natacha, Emmanuelle, Raphaëlle, etc.) ont leur part dans tout ça. Et oui, il faut bien des chefs et chargés de projet quand ont travail pour de gros groupes, et croyez moi, faire le tampon entre eux et moi, et bien faut de la patience 🙂 Il parait que j’ai pu être « chiant » ! quelle drôle d’idée …

Voici un petit apperçu de cette periode dans un clip que j’avais réalisé, en 2011, pour présenter mon activité. Ça ne fait que 7 ans et vous aller voir, on a l’impression que cela date de la préhistoire 🙂

1992

Les Gnons – Project Images

Je remonte au tout début de ma carrière professionnelle. Tout frais sorti de l’école Émile Cohl avec mon diplôme spécialisation animation, la société de productions  Project Images, me donne ma chance. Un des tout premiers travails qui me fut confié était la mise en couleur les dessins de la série « Les Gnons » (créée par Gilbert Hus et Patrick Claeys et diffusée, à l’époque, sur Antenne 2 ancêtre de France Télévision). J’ai aussi eu la chance d’intervenir sur quelques épisodes, pour ajuster les animations. Mais surtout, fautes d’animateurs disponibles, je me suis vu confier la réalisation d’un épisode complet. Le story-board sous le bras, je me suis isolé quelques jours et j’ai livré, dans les temps, mon épisode des Gnons. Bon évidemment ce n’était pas du Walt Disney 🙂 mais ça a été une réelle fierté.

2003

Anigames – Smoby/Daesign

Smoby avait commandé à Daesign un CD Rom construit de petits jeux. Il était vendu inclus dans l’achat d’un joystick spécialement conçu pour les petits.
Cela n’a pas été le projet le plus extraordinaire que nous avons produit, mais au même titre que tous les autres, nous avions vraiment donné le meilleur de nous.

Pour ma part, j’avais en charge les animations 3D qui ponctuaient toutes les fins de jeux. Un peu la récompense pour l’enfant qui réussissait le challenge. J’avais carte blanche quant au scénario et aux animations. Valérie Sallaz responsable du projet, François pour les décors et Christophe Jacquelin pour la mise en son, complètent l’équipe.
Anigames est un très bon souvenir. Mais il marque aussi la fin de cette belle époque, car c’est le dernier CD Rom fait au sein de l’équipe Daesign.

Voici donc une petite brochette acidulée de notre travail.