INDKO c’est aussi le dessin et l’illustration sous le nom de

Big Ours

Découvrez mes travaux et n’hésitez pas à me suivre sur Instagram 🙂

Ce message d’erreur n’est visible que pour les administrateurs de WordPress

Erreur : pas de compte connecté.

Veuillez aller sur la page de réglages d‘Instagram Feed pour connecter votre compte.

La légende d’Archibald

L’histoire que je vais te raconter se passe aux temps où les fées, les lutins et les dragons peuplaient encore ce monde… mais ont-ils vraiment disparu ?
Ce beau matin d’hiver, alors qu’il a neigé toute la nuit, un petit village s’éveille doucement.

C’est dans ce village que vit Jazon, un petit garçon, toujours prêt à se lancer dans de grandes aventures. À peine levé, il se précipite à la fenêtre et à la vue de toute cette neige il imagine déjà tout ce qu’il va pouvoir faire aujourd’hui !
Mais à ce moment précis, rien ne lui permet d’imaginer ce que lui réserve cette drôle de journée.
Il s’habille en quatrième vitesse, puis se précipite dans la cuisine où sa mère boit son café.
– Bonjour maman
il attrape un morceau de brioche juste sortie du four et un verre de lait qu’il engloutit comme petit déjeuner.
– Pourquoi ne t’assieds-tu pas pour manger ? Demande sa mère.
– J’ai trop envie d’aller jouer dans la neige, à tout à l’heure maman !
il attrape son écharpe et se précipite dehors.

Il décide de faire un bonhomme de neige. Pour cela il ramasse un peu de neige pour faire une petite boule qu’il la pose à ses pieds et en la poussant devant lui, la fait rouler, rouler, rouler et ainsi elle grossit, grossit, grossit, jusqu’à devenir presque aussi grande que lui.
II recommence, mais cette fois il fait une boule plus petite et la hisse tant bien que mal sur la première.
– Voilà, j’ai le corps et la tête de mon bonhomme, dit-il. Voyons voir… comment je vais t’habiller pour faire de toi un grand magicien, car tu seras le plus grand des magiciens !
Il fonce dans la grange, où il trouve deux jolis cailloux tout ronds, et un morceau de bois, ainsi qu’un vieux seau et une vieille écharpe qui traînent là. Les bras remplis de ces trésors, il revient vers son bonhomme de neige.
Se hissant sur la pointe des pieds, il place les 2 cailloux qui feront les yeux sur la boule faisant office de tête. Avec le morceau de bois il lui dessine un large sourire. Puis il met l’écharpe autour du cou de son bonhomme et le seau sur sa tête, en guise de chapeau. Pour finir, il place le morceau de bois dans la grosse boule, à hauteur des mains qu’il imagine, et dit en accompagnant son geste :
– Un grand magicien a toujours une baguette magique. Voilà, tu es parfait, il ne te manque plus qu’un nom.
Il réfléchit une minute puis …
– Que penses-tu d’Archibald ? demande-t-il. Archibald le plus grand des Magiciens !?
Et c’est là qu’une chose impensable se produit.
– J’aime beaucoup comme nom, merci.
Le bonhomme de neige vient de lui parler. Jazon sursaute, regarde autour de lui et interrogatif il se penche prudemment vers lui.
– C’est toi qui a parlé ? demande-t-il.
– Bien sûr, répond Archibald, tu vois bien qu’il n’y a personne d’autre ici.
Effrayé le petit garçon s’enfuit,
Il court se réfugier dans la maison.

N’osant plus ressortir, il observe le bonhomme de neige depuis la fenêtre de sa chambre.
Mais après de longues minutes, et comme rien ne se passe, il prend son courage à deux mains et décide de retourner voir s’il n’a pas rêvé.
Jazon se rapproche prudement et il entend à nouveau cette voix
– Pourquoi t’es-tu sauvé ? Je t’ai fait peur ?
Le jeune garçon recule d’un pas.
– Un bonhomme de neige ça ne parle pas ! réponde-t-il.
– Tu vois bien que si, et puis je ne suis pas n’importe quel bonhomme de neige, tu m’as appelé par mon nom, Archibald le plus grand des Magiciens, et me voilà.
Jazon est à peine rassuré. Il fait un pas en avant.
– J’ai très envie de jouer avec toi. enchaine Archibald, tu aimes les batailles de boules de neige ?
– Oh oui, j’adore ça, en plus je suis très fort à ce j…
Jazon n’a pas eu le temps de finir sa phrase qu’il reçut une boule de neige lancée par son nouvel ami.
– ALORS C’EST PARTI !! crie le bonhomme de neige.
Et c’est ainsi que les deux compères s’apprivoisèrent.

Les heures passent, Jazon et Archibald n’arrêtent plus de jouer et rire ensemble.
Alors qu’ils sont en train de faire une partie de…… ensemble,
Un homme entre dans le village en hurlant et en gesticulant.

DRAGON ! DRAGON ! SAUVEZ-VOUS, IL ARRIVE, IL EST LÀ !

Tous les habitants paniqués se mettent à courir de partout. Le père de Jazon court vers son fils, l’attrape et fonce se mettre à l’abri dans la maison.
– Et Archibald ?! crie le petit garçon, il faut le mettre à l’abri !
Trop tard … une ombre gigantesque a recouvert tout le village.
Le dragon ne s’est jamais aventuré aussi loin, chez les hommes, mais cet hiver, plus rude que les autres, l’a poussé à sortir de son territoire de chasse pour trouver son repas.
Survolant le village, il ne voit personne, jusqu’à apercevoir Archibald. Le prenant pour un homme, il se pose lourdement devant lui.
– Miam ! le beau déjeuner que voilà, dit-il, tu ressembles à un gros Chamallow ! Tu dois être très bon, miam ! Je vais cracher le feu, te griller, puis te croquer.
– Et bien vas y, réplique Archibald, essaies donc si tu l’oses.
Le dragon est surpris, d’habitude ses proies ont tellement peur qu’elles tremblent des pieds à la tête ou se sauvent à toutes jambes, parfois même, elles ont si peur qu’elles se font pipi dessus, mais cette fois-ci, non seulement son futur déjeuner ne bouge pas, pire, il va même jusqu’à le provoquer.
– TU OSES ME DEFIER ! réplique le dragon, furieux.
– Ho, mais je n’ai pas peur de toi, lui répond très calmement Archibald, ne sais-tu pas qui je suis ?
– Et bien vas y, réplique Archibald, essaies donc si tu l’oses.
Le dragon est surpris, d’habitude ses proies ont tellement peur qu’elles tremblent des pieds à la tête ou se sauvent à toutes jambes, parfois même, elles ont si peur qu’elles se font pipi dessus, mais cette fois-ci, non seulement son futur déjeuner ne bouge pas, pire, il va même jusqu’à le provoquer.
L’animal le regarde avec étonnement…
- Je suis Archibald, le plus grand des magiciens
Le dragon éclate de rire.
- un grand magicien, toi ? dit le dragon, arrête, je ris tellement que j’ai mal au ventre, mais tu t’es vu moustique ?
- Tu peux rire Dragon, répond Archibald, mais je sais que tu vas essayer de me manger, et tant pis pour toi, car je vais devenir invisible et je te transformerai en glaçon géant. Tu l’auras bien mérité.
Le dragon commence à s’agacer devant autant d’arrogance
- Et bien soit, tu as vu juste dit-il, je vais te manger mais avant je vais te cuire, prépare-toi à griller
Soignant le geste à la parole, il prend une grande respiration … HAAANNNNNN …et crache une énorme flamme sur le bonhomme de neige.

La chaleur du feu du dragon fait fondre le bonhomme de neige instantanément.
Mais le dragon ne comprend rien, il vient de voir disparaître Archibald sous ses yeux, comme par magie ! et ça le remplit de peur, il se rappelle des mots du bonhomme de neige.
- c’est… c’est donc bien un grand magicien ! s’exclame-t-il terrorisé, il a disparu ! Puis il réalise.
- Mais… mais alors … il va me… me transformer… EN GLAÇON GÉANT ! … NON PAS ÇA !
Complètement paniqué et effrayé, le dragon s’envole précipitamment et s’enfuit si vite qu’il disparut à l’horizon en quelques secondes.
Le danger passé, Jazon, court à toutes jambes vers l’endroit où se tenait Archibald.
Mais il ne reste rien de son ami, que les 2 cailloux qui faisaient ses yeux et un petit bout de charbon, sûrement les restes de la baguette.
Le petit garçon pleure toutes les larmes de son corps.
Sa mère le rejoint et le prend dans ses bras.
- Ecoute, lui dit-elle, je crois que ton bonhomme de neige avait deviné les intentions du dragon, il savait qu’il ne pourrait pas utiliser la force face à ce monstre, il a préféré se servir de la ruse en lui faisant peur. Il a été très courageux, tu sais.
Jazon regarde sa mère les yeux encore plein de larmes. Elle lui sourit.
- Peut-être que tu pourrais le refaire, lui dit sa mère, et qui sait…
Jazon n’avait pas pensé à cela et un sourire se dessine à nouveau sur son visage.
Il se met au travail et avec l’aide des enfants du village venu le rejoindre, en quelques minutes Archibald se dresse à nouveau devant eux, mais hélas il reste inerte et silencieux.
Le petit garçon les bras autour de son gros ventre rond et lui dit.
- Archibald, je t’en prie, réponds moi, répond-moi !
Le silence… puis… la magie se produit à nouveau, Jazon entend à nouveau son ami.
- Je suis là, dit Archibald en le serrant à son tour très fort entre ses bras.
- J’ai eu si peur ! répond l’enfant.
- Moi aussi tu sais.
- Pourtant tu es si courageux, tu as réussi à faire fuir ce Dragon.
- Il fallait que je le fasse, pour te protéger. Nous devrions en être débarrassés définitivement maintenant.
Puis Archibald proposa :
– Et si pour fêter ça, on organisait une immense bataille de boules de neige !
- Oh oui, j’adore ç…
Une fois encore, Jazon n’a pas le temps de finir sa phrase qu’il reçoit une boule de neige et entend son ami crier :
- Alors c’est parti !!

C’est ainsi qu’est née la tradition des Bonhommes de neige. Et parfois, quand il croit vraiment fort à l’amitié, il arrive qu’un enfant entende son bonhomme lui répondre quand il lui donne un nom. Tu ne me crois pas ? As-tu déjà essayé ?… Mais fait très attention, car si il y a une chose que les bonhommes de neige adorent par dessus tout, ce sont les batailles de boules de neige !!